img

Orientation Spirituelle 2017 - 2018

ORIENTATION SPIRITUELLE
Chères Commissaires, Cheftaines et Assistantes,
C’est en partant de Saint Paul – de sa vie, de sa conversion, de son expérience avec le Christ et de son martyre – que nous lançons le thème de l’année 2017-2018 pour les Guides du Liban : « Marchons d’un même pas ».
Saul, qui avait tous les privilèges d’un juif zélé, « ne respirant toujours que menaces et meurtres contre les disciples du Seigneur » et promettant de « les amener enchaînés à Jérusalem » (Actes 9,1-2), devenu Paul après sa rencontre avec le Christ ressuscité, déclarait : « toutes ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai considérées une perte à cause du Christ. Oui je considère que tout est perte en regard de ce bien suprême qu’est la connaissance de Jésus Christ mon Seigneur ». « Mon seul souci : oubliant le chemin parcouru, et tout tendu en avant, je m’élance vers le but, en vue du prix attaché à l’appel d’en haut que Dieu nous adresse en Jésus Christ ». Et le but est de « connaître Jésus, de communier à Ses souffrances, de devenir semblable à Lui dans sa mort afin de parvenir, s’il est possible, à la résurrection d’entre les morts. Non que j’aie obtenu tout cela ou que je sois devenu parfait, mais je m’élance pour tâcher de le saisir ». « En attendant, conclue-t-il, au point où nous sommes arrivés, marchons dans la même direction » (Phil. 3, 7-16) ; marchons d’un même pas !
Marchons donc ensemble, et même courons vers le but qui est celui d’atteindre le salut avec le Christ.
Nous sommes les disciples et les témoins du Christ sur sa terre, la terre qu’Il a choisie pour son incarnation, c’est-à-dire pour devenir homme comme nous, porter notre humanité et nous sauver par Sa mort sur la croix et Sa résurrection.
En cette année où notre Eglise célèbre l’Année jubilaire du témoignage et des martyrs, nous avons à cultiver, dans notre marche vers l’avenir, l’espérance et la confiance. Nous avons à prendre conscience de notre histoire tourmentée en considérant les souffrances et les persécutions mais aussi la foi inébranlable de notre peuple et de nos familles.
Oublions maintenant le chemin parcouru, comme dit Saint Paul, et tendons-nous en avant. Regardons toujours de l’avant vers « un avenir qui n’est pas seulement l’oeuvre de nos mains ! », comme nous le demande Sa Sainteté le Pape François.
Ayons le courage de prendre des risques. Courons l’aventure, elle vaut la peine d’être courue, et allons vers Le But, vers Jésus-Christ. Nous sommes de la famille scoute ; et c’est à cette aventure que le fondateur Baden-Powell nous invite sans peur et avec détermination.
En attendant d’atteindre le but, marchons ensemble au pas du Christ et d’un même pas, comme les disciples d’Emmaüs dont Jésus a ouvert les yeux et qui sont sortis de leur peur et de leur déception pour partir dans le monde en apôtres de la Bonne Nouvelle du Salut portant la lumière de la Foi, de l’Espérance et de la Charité en Christ.
Comment alors nous, Guides du Liban, allons oser cette aventure scoute et chrétienne en marchant ensemble d’un même pas dans la même direction et vers le même but ?
C’est justement en nous engageant à vivre nos valeurs guides et en développant ces valeurs auprès de nos jeunes guides selon les axes suivants :
1- La solidarité : c’est à ce prix-là que « l’ensemble » a son sens. Tenons-nous la main et marchons ensemble en nous soutenant les uns les autres pour qu’il n’y ait pas de retardataires ou des oubliés.
2- Le travail d’équipe : c’est notre méthode scoute. Travailler en équipe, déjà entre nous chefs et cheftaines, puis avec nos coéquipières pour que la collaboration donne de bons fruits et forme les jeunes que nous souhaitons.
3- Le service et le dévouement : notre devise est d’être toujours prêtes, nous guides, à servir et à « nous dépenser sans attendre d’autre récompense que celle de savoir que nous faisons La Sainte Volonté de Dieu ».
4- La discipline et l’accomplissement de son devoir : prendre une responsabilité dans la vie scoute veut dire être discipliné et accomplir son devoir avec zèle et fidélité pour réussir la formation que l’on nous confie.
5- L’obéissance à la loi et à la hiérarchie : la formation scoute nous apprend à obéir aux lois, civiles et religieuses, et aux supérieurs pour le bien commun de toute la société qui exige le respect des lois et des supérieurs.
6- La force de tenir face aux conflits : la formation scoute nous apprend à être courageux pour tenir face aux conflits de tous genres, de garder son sang-froid et de réagir positivement en toute circonstance.
L’avenir de notre Église et de notre patrie dépend de notre jeunesse, et donc de la formation qu’ils ou qu’elles reçoivent dans nos groupes, nos troupes et nos équipes.
Croyons en la capacité de nos jeunes à oser l’aventure et marchons ensemble d’un même pas sur la voie de la construction de leur avenir ! C’est ainsi que font les marins en guidant leur navire ; et c’est ainsi qu’a fait notre Seigneur Jésus-Christ en instituant son Église sur le roc, sur Pierre et sur le collège des apôtres ; cette Église contre laquelle « la Puissance de la mort n’aura pas de force » (Matthieu 16, 18).

Mgr Mounir Khairallah
Evêque Protecteur